Comment s’intégrer avec succès dans une nouvelle entreprise

Intégrer un nouvel environnement de travail n’est jamais chose aisée.

Selon une étude récemment conduite par le cabinet Robert Half, rares sont les entreprises proposant à leurs nouveaux collaborateurs des programmes de formation, des journées d’intégration, des tuteurs ou des coachs individuelsLe plus souvent, les nouveaux arrivants doivent faire sans et « apprendre sur le tas ».

Mais si vous venez d’être recruté(e), n’ayez crainte ! Dans la mesure où vous acceptez de relever de nouveaux défis et d’élargir votre champ d’action, les occasions ne manqueront pas pour réussir votre intégration et dynamiser votre carrière.

10 conseils utiles et pratiques :

✴ Intéressez-vous vraiment à l’entreprise que vous intégrez. L’observation est essentielle mais surtout n’hésitez pas à poser des questions, prenez des notes, apprenez le plus vite possible comment fonctionne cette entreprise, quels sont ses enjeux, quels sont les défis à relever pour chacun de ses services… En clair, montrez/prouvez votre motivation à apprendre le plus vite possible. C’est aussi une première étape pour devenir un peu plus tard force de proposition.

✴ Imprégnez-vous de la culture d’entreprise. Adaptez-vous aux us et coutumes de la société que vous intégrez. Le livret d’accueil qui vous sera remis à votre arrivée peut vous aider à intégrer rapidement la partie « formelle » de la culture d’entreprise mais là encore l’observation est essentielle. Quels sont les rapports entre collaborateurs (vouvoiement/tutoiement, relations hiérarchiques, formelles ou informelles…) ? Quelle est la tenue vestimentaire à adopter (différences selon les services, « casual day »…) ? Identifiez les « rites » importants et participez-y discrètement dans un premier temps (déjeuners d’équipe, pots d’accueil…). Ne cherchez pas à vous différencier : adoptez le plus rapidement possible la culture de la structure que vous rejoignez.

✴ Soyez opérationnel. Vous devez appréhender dès votre jour d’arrivée vos attributions. N’hésitez pas à solliciter votre supérieur hiérarchique pour connaître ses attentes sur votre travail, définir objectifs et priorités ainsi qu’un planning. Ainsi vous ne perdrez pas de temps, vous éviterez de vous disperser et surtout vous vous montrerez efficace immédiatement. Ne prenez pas de retard sur vos projets en cours et demandez à votre supérieur de vous faire part de ses commentaires sur votre travail, aussi régulièrement que possible.

✴ Trouvez un juste milieu entre modestie et initiative. Impliquez-vous dans votre travail sans chercher à tout révolutionner. Soyez humble, faites preuve de discernement et de délicatesse dans vos relations avec vos interlocuteurs. Ne soyez ni froid, ni distant (allez à la rencontre des autres, retenez leurs noms, soyez souriant et ouvert…) mais ne dévoilez pas toute votre vie personnelle, ni tous les détails de votre expérience professionnelle.

✴ Soyez visible, mais sans excès. Assurez-vous que vos collègues connaissent votre travail et vos réalisations, mais faites-le sans excès. Faites preuve d’initiative lors des réunions et proposez des pistes d’action pour améliorer le fonctionnement de votre entreprise, sans non plus prôner dès votre arrivée des changements majeurs.

✴ Soyez flexible. Il est fréquent voir commun qu’en période de tension des effectifs, de difficultés, les managers proposent aux nouveaux arrivants d’autres missions que celles annoncées à l’embauche. Il est tentant alors de décliner en préférant se concentrer sur son cœur de métier. Or ce peut être une opportunité d’accélérer sa carrière et de se rendre vraiment indispensable. Soyez ouvert aux nouveaux défis et nouvelles tâches, même s’ils sortent du cadre de vos fonctions. Après tout, ils peuvent vous servir de tremplin et vous permettre d’accéder à de nouvelles responsabilités. Votre employeur va vous confier tout un éventail de missions. Pour certaines, vous allez avoir des fonctions de leadership et d’encadrement. Pour d’autres, vous serez davantage dans un rôle d’exécution mais gardez bien une chose en tête : un bon exécutant, qui a le sens de l’équipe, est toujours apprécié, tant par ses collègues que par ses supérieurs.

✴ Soyez toujours positif. Efforcez-vous d’avoir une attitude positive en toutes circonstances : il s’agit d’une qualité très appréciée dans le monde du travail, toutes fonctions et tous secteurs confondus.

✴ Faites très attention à certains signaux d’alerte. Montrez vous souple et ce particulièrement si ces points vous ont été clairement expliqués lors du processus de recrutement si l’on vous demande des efforts lors des périodes de clôture, des pics de saisonnalité liés à l’activité de votre société ou tout simplement sur une durée annoncée et pour des raisons valables (mise en place d’un projet…). Par contre, si vous vous apercevez qu’il n’y a plus de place pour votre vie privée, qu’il règne une désorganisation telle dans votre service que chacun est contraint de faire des horaires sans mesure et surtout de façon systématique ou tout simplement que l’indice de satisfaction de votre supérieur hiérarchique se mesure au nombre d’heures travaillées la nuit ou le week-end, il convient de vous poser les bonnes questions…

✴ Ne soyez pas réfractaires aux nouveaux outils ou aux méthodes de travail différentes. Familiarisez-vous avec de nouvelles pratiques. Il est vraiment intéressant y compris pour un professionnel confirmé de découvrir un nouvel environnement et de s’y adapter.

✴ Restez actif au sein de votre réseauLe réseau est un environnement propice aux échanges, au partage et pas uniquement avec votre service mais avec vos anciens collègues, vos clients, vos fournisseurs, d’anciens professeurs ou camarades de promotion… Il est plus aisé d’entretenir, de faire vivre un réseau lorsque l’on est en poste. Le réseau n’est pas seulement utile lorsqu’on cherche un emploi ; il vous permet également d’échanger des informations intéressantes à tous les stades de votre carrière. Un réseau, c’est aussi pour vous l’occasion d’apporter des conseils à d’autres personnes pour les aider dans leur développement professionnel et d’être en contact avec un grand nombre de personnes. Le partage apporte confort intellectuel et motivation professionnelle.

Accompagnement « prise de poste »

Source : Fabrice Coudray, Director de Robert Half International, France