Solutions RH

Processus « onboarding »
> Pourquoi l’intégration des nouveaux collaborateurs est incontournable

 

L’objectif de l’onboarding (processus d’intégration), est d’une part le raccourcissement de la durée nécessaire à la performance et l’efficacité des nouveaux collaborateurs…

…ainsi que de diminuer les risques liés aux « 90 premiers jours » qui se soldent par 18% de non validation du temps d’essai. Ce chiffre monte à 36% dans les 18 mois, voire 45% pour les moins de 24 ans*.

Malgré les coûts évidents d’un recrutement « raté », la plupart des entreprises n’y consacrent pas l’attention nécessaire.

Au-delà des coûts financiers, l’onboarding permet d’anticiper des comportements et des motivations qui varient et qui ont une influence sur la courbe d’apprentissage des nouveaux collaborateurs et sur leur performance.

Construire des relations 

Aujourd’hui dans tout processus RH, le réseau joue un rôle majeur et croissant. Il ne s’agit plus de fournir des documents papier avec des informations écrites, mais de favoriser la création de liens avec les bonnes personnes pour trouver l’information.

Le premier jour, le nouveau collaborateur doit avoir quelques connaissances de base, mais il est inutile de tout lui apprendre en une seule fois : ce n’est pas une première approche très engageante.

En fournissant surtout l’information de base nécessaire et les premières étapes pour créer des liens, il va s’adapter plus facilement à l’environnement et sera plus rapidement opérationnel car il devra rechercher les informations par lui-même, trouver les bons interlocuteurs. A cette étape, un plan d’action s’avère un outil très efficace.

L’Onboarding est un processus

C’est le processus qui aide le nouveau collaborateur à trouver sa place et faire pleinement partie de l’entreprise.

Les nouveaux collaborateurs doivent avoir une vision claire de ce processus : comment exécuter mes premières semaines, mes premiers mois ? Et où puis-je poser mes questions ? A quelle fréquence, doit-je faire mes premiers bilans ? Quels sont les premiers signaux d’alerte ? Comment communiquer là-dessus ?

Il est important de formaliser ce processus d’intégration. Sa mise en place fournira un cadre et un environnement de travail responsabilisant pour les nouveaux membres de l’équipe et permettra aux collaborateurs déjà en place d’accompagner leurs collègues.

Les meilleures méthodes d’Onboarding ont un processus qui dure de trois à six mois, voire même jusqu’à 12 mois.

L’onboarding digital

Le processus d’onboarding est aussi intégré dans une logique digitale.

Les SIRH globaux intègrent plusieurs modules RH, incluant l’onboarding. Ainsi les nouveaux collaborateurs pourront avoir accès à toutes les informations nécessaires à leur intégration. Ils auront aussi à leur disposition l’actualité de leur nouvelle entreprise et ils pourront entrer en contact avec des collaborateurs déjà en poste ou des nouveaux collaborateurs.

Si une telle application RH globale n’est pas à disposition, il est tout de même possible de mettre créer des outils simples pour cette phase de « pré-intégration »

C’est le début du parcours d’intégration, tout comme un nouveau client découvre une expérience client, les nouveaux collaborateurs s’imprègnent de la marque employeur et de ses valeurs. Le digital favorise et renforce la dimension relationnelle dans le cadre de cette nouvelle expérience « employeur ».

Des outils simples

Un bon onboarding passe par la réalisation de moyens simples tels que le plan d’action précisant les étapes et les attendus dans le temps, un livret d’accueil, qui présente de façon exhaustive le nouvel environnement de travail, des informations concrètes (cadre juridique, horaires de travail, principaux interlocuteurs…), ainsi qu’un point à ne pas négliger, l’immersion et la transmission de la culture d’entreprise. Il est souvent utile de prévoir un accompagnement interne et/ou externe durant la phase d’intégration (en général 3 mois)